Tabou

Non disponible dans votre pays

Tabou

Miguel Gomes

Bande-annonce

Partager

Portugal, Allemagne, Brésil, France2012110 MinPortugais

Sous-titres: EN, FR, DE, ES, BG, CS, DA, NL, ET, FI, GD, EL, IT, LV, RO, SK, MT

Faites passer le mot

Tabou est à découvrir sur ArteKino jusqu'au 31 mai

Dans la presse

Outre l'humour et la délicatesse qui le caractérisent, Tabou est un film d'une colossale ambition sur la construction et le déclin de l'imaginaire occidental.
Le Monde

Tabou

(Tabu)

Une vieille dame au fort tempérament, sa femme de ménage cap-verdienne et sa voisine dévouée à de bonnes causes partagent le même étage d’un immeuble à Lisbonne. Lorsque la première meurt les deux autres prennent connaissance d’un épisode de son passé : une histoire d’amour et de crime dans une Afrique de film d’aventures.

Finaliste du Prix Lux de Parlement européen

Prix FIPRESCI, Prix Alfred Bauer - Berlinale

Toronto IFF

Ce film vous est présenté en partenariat avec le Prix LUX Film du Parlement européen.

Cast:  Teresa Madruga, Laura Soveral, Ana Moreira
Production: O Som e a Furia / Komplizen Film / Shellac Sud / ARTE ZDF / Ventes internationales: The Match Factory

artekino.film.label.artekino_quote

Dans Tabou, le monde devient cosmos, et c’est l’espace et le temps qui se mêlent pour une sublime histoire d’amour impossible qui avance longtemps cachée – le film est absolument imprévisible, délivrant merveilles après merveilles – avant de s’épanouir dans la dernière partie du film. Tout est dans Tabou. Passé et présent, Portugal et Afrique, slapstick et mélodrame, vie et mort, hommes et animaux, serviteurs et maîtres, silences et chansons sont les ingrédients d’un poème d’images et de sons qui ressuscite avec beaucoup de mélancolie un monde éteint, un âge d’or, un paradis perdu.
Olivier Père, Directeur de ARTE France Cinéma

Miguel Gomes

Sans doute notre époque a-t-elle, plus que d'autres, la mémoire des autres temps, des autres mondes. Alors pourquoi ne pas considérer tous ces fantômes qui peuplent la mémoire collective, et leur ouvrir la porte de nos films ?

Après des études à l’École supérieure de théâtre et de cinéma de Lisbonne, Miguel Gomes débute sa carrière comme critique de cinéma au quotidien Pùblico. A partir de 1999, il réalise plusieurs courts-métrages avant de passer au long en 2004 avec LA GUEULE QUE TU MÉRITES, récit d’un homme de trente ans qui refuse de grandir. Vient ensuite CE CHER MOIS D’AOÛT (2008), œuvre mêlant fiction et documentaire qui dépeint la vie d’un petit village de montagne. En 2012, TABOU, poème mélancolique et hommage à Murnau, remporte le Prix Alfred-Bauer au Festival de Berlin et le révèle à l’international. Son dernier film, en trois parties, LES MILLE ET UNE NUITS, raconte très librement, sous forme de conte, les années d’austérité qui ont accablé le Portugal. Le film a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2015.

image/svg+xml